top of page

L'America's cup de 1987, une course iconique



L’histoire de notre voilier French Kiss n’aurait pas été la même sans l’America’s cup de 1987. Pour rendre hommage à ce souvenir sans qui cette marque n’aurait peut-être pas vu le jour, on vous emmène en arrière. Embarquez avec nous dans un voyage vers le passé, direction la course américaine de 1987. À l’abordage !


Qu’est-ce que l’America’s cup ?

La coupe de l’America - America’s cup dans sa version originale - est une compétition internationale de voile.


Lors de sa création, elle a été imaginée comme une course amicale qui aurait lieu régulièrement entre les Yachts clubs de différents pays. Le but : réunir des passionnés du monde nautique et des voiliers.


Son mythique trophée est une aiguière d’argent créée par le bijoutier Robert Garrard. Ce dernier est remis au vainqueur, qui le remet en jeu à la course suivante.


Aujourd'hui, on peut dire sans aucun doute qu’il s’agit d’une des plus grandes compétitions internationales de voile, mais également une des plus anciennes qui existe encore.


L’America’s cup de 1987

C’est lors de la 26ème édition, en 1987, que notre voilier French Kiss s’est démarqué et a été révélé au monde entier.


Le skipper : Marc Pajot

C’est Marc Pajot, un navigateur français renommé, qui a mené le French Kiss lors de l'America's cup de 1987.


Né en 1953 à La Baule, il a commencé à remporter des titres dès l’âge de 14 ans. Ce prodige a reçu la médaille olympique d’argent à 19 ans avec Yves Pajot, son frère.


Il a fait partie de l’équipage d’Eric Tabarly, et a passé le cap Horn à seulement 20 ans.


Au cours de sa carrière de skipper, il a été cinq fois champion du monde, deux fois demi-finaliste de la coupe Louis Vuitton, sept fois champion de France, et une fois vainqueur de la route du Rhum.


Le voilier French Kiss

Notre fameux voilier a été conçu pour l’America’s cup de 1987. Il a été dessiné par Philippe Briand, et construit en Vendée, en France.


Les voiles du bateau ont été construites en kevlar 49, ce qui a différencié le French Kiss de tous ses concurrents de l’America’s cup. En effet, ces derniers sont passés par North Sails.


Autant de raisons qui font que la coupe d’America de 1987 est une date clé dans l’histoire du voilier French Kiss, et donc de notre marque.


America’s cup : l’édition spéciale de 1987

Lors de cette 26ème édition, la course s’est déroulée pour la première fois hors des Etats-Unis, et même hors de l’Atlantique. C’est en effet dans l’Océan Indien au large de Fremantle et des côtes Australiennes que s’est déroulée la compétition.


Cette édition a donné un tournant international à cette course. Elle a eu lieu entre Octobre 1986 et Février 1987, c'est-à-dire pendant l’été Australien. Et c’est là qu’à pu briller le French Kiss, qui s’est hissé jusqu’aux demi-finales en mettant au défi les Néo-zélandais nommés “Team New Zealand”.


Les conditions climatiques étaient différentes des courses précédentes en raison du lieu de la course. Par exemple, des vents variables et imprévisibles pouvaient survenir tout au long de la course.


C’est finalement le San Diego Yacht Club avec le bateau “Stars & Stripes 87” qui a remporté la victoire, qu’il n’avait pas obtenu depuis la course de 1983, en dépassant de peu un voilier Australien, le “Kookaburra III”.


Pourquoi l’America’s cup de 1987 est un évènement clé pour les français ?

Cette place en demi-finale lors de l’America’s cup aura valu une renommée internationale au French Kiss. C’est en effet, à cette époque, le seul bateau européen ayant atteint cette place.


Suite à cette course mythique, le French Kiss a remporté de nombreux palmarès, dont la première place à la Coppa d’Europa en 1996 et la première place également lors de la Saint Tropez Rolex Cup la même année, et est devenu un voilier incontournable pour toute une génération.


Aujourd’hui, le French Kiss a été entièrement rénové par notre équipe passionnée. Lorsqu’il est à quai, les gens nous parlent encore de l’America’s cup de Fremantle. Une vraie consécration pour nous !













コメント


bottom of page